Travaux, projets  


Parc Photovoltaïque (2017)

Après plusieurs années d'études et 6 mois de travaux, le parc photovoltaïque a été mis en service au mois de juillet par la société ALOE ENERGY.


 

L'inauguration officielle a eu lieu le 28 septembre en présence de Monsieur le préfet, Bernard GUERIN, de Madame la sous-préfète de Forcalquier, Fabienne ELLUL, de Jean-Philippe FAU, directeur général d'ALOE ENERGY, et de Michel FLAMEN d'ASSIGNY, maire de notre commune.


   


13 320 panneaux répartis sur 10 hectares vont produire 4,4 MW, ce qui représente les besoins énergétiques d'environ 1 500 foyers.

Les intervenants rappelleront tous la nécessité pour la France de développer les énergies renouvelables, à l'heure où l'on ne veut plus exploiter les énergies fossiles et où nos centrales nucléaires sont vieillissantes.

Le prix des panneaux photovoltaïques ayant considérablement baissé ces dernières années, cette industrie devient compétitive.

Rappelons que la commune encaissera un loyer pendant 25 ans, et que les impôts locaux issus de cette activité bénéficieront à la communauté de communes.



Éclairage de la Combe (2017)

 

Cinq luminaires d’éclairage public ont été installés, pour des raisons de sécurité, au quartier de la Combe.

En effet celui-ci, abritant aujourd’hui plusieurs maisons, est traversé par la D801, très fréquentée. Nous espérons que ces points lumineux inciteront les automobilistes à lever le pied au passage des habitations.

Sur ces questions de sécurité liées à la vitesse des voitures et à l’obscurité, nous avons été interpellés par plusieurs riverains de différents hameaux de la commune. Nous réfléchissons aux solutions à apporter.

Nous rappelons que de nombreux enfants circulent dans ces zones étroites, soyez prudents.



Eau & Assainissement (2017)


D'importants travaux d’amélioration ont été menés durant toute l'année écoulée sur le réseau d'eau potable et les deux réservoirs afin d'alimenter au mieux nos administrés :

- Renforcement du réseau d'eau de la Combe

- Installation d'une borne incendie

- Création d'un ByPass sur le réservoir de St Joseph ainsi que sur le réservoir de l'Amagnon afin de pouvoir intervenir sur ces derniers en cas de fuite ou pour la désinfection annuelle, tout en continuant de desservir au mieux les administrés


 


- Reprise complète des tuyauteries du réservoir de l'Amagnon

- Réfection du réseau au Jas de Martel pour garantir une distribution d'eau optimale



    


- Installation de compteurs par secteur pour mieux détecter les fuites

- Création ou remise en état de regards


    


Ces travaux, réalisés pour un montant de 27 000 euros, ont été menés sous le contrôle de l'Agence Technique Départementale et bénéficient de subventions à hauteur de 30% par le Département et 50% par l'Agence de l'Eau.



Mise en conformité de l’accessibilité des établissements recevant du public (2017)


Petit rappel réglementaire:

La loi du 11 février 2005 sur le handicap, pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, fixe le principe d'une accessibilité généralisée.  Cette loi, complétée par l'arrêté de janvier 2007, a marqué le départ d'une législation globale sur l'accessibilité de la personne handicapée et la reconnaissance du handicap.


La notion d'accessibilité s'articule autour de 3 axes :


- les accès : transports, parkings, trottoirs, seuils, etc.

- la circulation intérieure des bâtiments : déplacement horizontal et vertical, aires de rotation, d'approches et de circulation, repères sonores, tactiles et visuels, signalisation, etc.

              - l'usage des équipements : sanitaires, cantine, etc.


Depuis le 1er janvier 2015, tous les établissements recevant du public (ERP) doivent être accessibles, c'est-à-dire être conçus de telle façon que toute personne handicapée ou à mobilité réduite, quel que soit son handicap (physique, sensoriel, cognitif, mental ou psychique) puisse y accéder, y circuler et y recevoir les informations. Cette obligation a été reportée au 31 décembre 2018.


Afin d'être en phase avec la réglementation et ainsi pouvoir répondre aux attentes des personnes en situation de handicap, nous avons fait appel au Service du Conseil et Assistance du centre de gestion 04 et 05. Cet organisme d'aide aux collectivités a établi les diagnostics nécessaires à la mise en conformité.


Ces travaux concernent : la mairie, l’école, la salle polyvalente, l'église ainsi que les abords des bâtiments publics et du cimetière.


La plupart de ces mises aux normes (maçonnerie, guidages, signalétiques...) seront effectuées par nos agents communaux. Cette solution permettra de réduire considérablement les coûts !


Les travaux ont démarré par la matérialisation d'une place de stationnement PMR devant la mairie (effectuée par une entreprise) ; les escaliers d'accès au bar ont été reconstruits par nos employés. Afin de répondre aux normes et pouvoir respecter différents points nécessaires à sa mise en conformité, l'escalier avait besoin de travaux de réfection (pierres instables ou manquantes). Pour pouvoir permettre le collage d'un revêtement spécifique, de bandes réfléchissantes, de clous podotactiles, permettant un contraste visuel et tactile, ainsi que le rajout de rampes d'accès, nous avons jugé préférable de le reconstruire dans l'intégralité.



Terrains du Clos de l’Âne (2017)

 

 

Pour financer les différents travaux et études évoquées dans ce chapitre, la municipalité a vendu 4 terrains situés en haut du chemin du Clos de l’Âne, pour un montant total de 369 550 €.

 

Ces 4 terrains ont été viabilisés par la commune qui, après appel d’offres, a confié les travaux à l’entreprise Haute Provence Travaux de Châteauneuf.

 

Coût de cette viabilisation :

 

- réseau d'eau :                                                                                        28 205,50 euros

- poteau à incendie :                                                                                 2 430,00 euros

  (subventionné à 50% par le Fodac, soit 1 215 euros)

- Enedis :                                                                                                     6 386,81 euros

- désinfection conduite d'eau et épreuve :                                            2 300,00 euros

- géolocalisation des réseaux (Enedis, eau, Orange) (Piquelec) :   1 441,20 euros

- Orange :                                                                                                    1 232,00 euros

                      

Soit un total de 41 995,51 euros (dont 1 215 euros de subvention)


Rénovation de l’Église (2017)

L’église de notre village, nommée « L’Exaltation de la Sainte-Croix », datant du XVIIIe siècle et non classée aux Monuments Historiques, a bénéficié d'un petit coup de jeunesse. Des travaux de rénovation des peintures et de mise en conformité de l'installation électrique ont été réalisés.

Les travaux de peinture ont été confiés à Marielle Bonnefoi-Peterson.

Cette artiste peintre, « fresquiste », peyruisienne, maîtrise à la perfection la plupart des techniques, trompe l’œil, peinture murale, fresques, chaux, pigments naturels..., acquises pendant ses études en arts plastiques et arts appliqués ou lors de ses stages en Italie, Espagne et Allemagne.

Murs privés ou publics (Nans-les-Pins (Var)), églises (Ollières (Var), Vergons et Blieux (Alpes-de-Hte-Pce)), cadrans solaires... ont retrouvé un éclat de jeunesse grâce à ses pinceaux. Les curieux peuvent aller visiter son site : www.mariellebonnefoi.com

Des travaux plus importants qu'annoncés ont été nécessaires. En effet, lors de la phase de « décroûtage », de belles fresques ont été révélées sur le fronton du cœur de l'église. A l'unanimité, le conseil municipal a pris la décision d'effectuer cette restauration, non prévue au programme.

Pour cette tâche, l'artiste était épaulée par son époux.

La remise en conformité de l'électricité étant nécessaire, nous avons fait appel à Sébastien Munoz, artisan d'Aubignosc.

 

Coût total des travaux : 16 696 € :

- peintures : 13 300 € (devis initial : 9 800 € + fresques : 3 500 €)

- électricité : 3 396 €

Tous ces travaux ont pu voir le jour grâce à un financement de la DETR (Dotation d’Équipement des Territoires Ruraux) pour un montant de 5 880 € et à la participation de la commune pour 10 816 €.


Inauguration

C'est dans l'émotion et le bonheur de découvrir, ou de redécouvrir, notre église, que de nombreux chabannais et chabannaises ont participé à l'inauguration qui a eu lieu le 16 juin en présence des  artisans, d'élus locaux et de Monsieur le curé. Des photos dévoilant les phases des travaux ont été exposées. A ce titre nous remercions Pascal Duvet pour ce beau reportage photographique.  

 

Pour les curieux, vous pouvez retrouver un reportage sur YouTube (mots clés : rénovation église chateauneuf).


Création d'un abri bois.

Un abri pour le stockage du bois du chauffage de l'église a été réalisé.

Ces travaux ont été effectués par nos employés communaux.

Coût : 214 euros

 






Débroussaillage des chemins ruraux (2017)

Les abords de l'ensemble de nos chemins avaient besoin d'être élagués. Après avoir consulté différentes entreprises, c’est à la Société Forestière de la Durance que cette mission a été confiée, pour un montant de 1584 euros.

Nous vous rappelons que le débroussaillage est une nécessité et une obligation qui permet de limiter les risques de propagation d’incendie, se protéger, protéger sa maison et son terrain, ses biens.

Nous vous invitons à entretenir vos propriétés et terrains.

Nous rappelons aussi que le brûlage de végétaux par les particuliers est interdit, sauf dérogation. Le brûlage des déchets verts libère dans l’atmosphère des polluants toxiques et des particules fines. Ces brûlages peuvent également être à l’origine de départ de feu dans le jardin.

Les déchets verts doivent être envoyés en déchetterie ou être traités par compostage.



Station d’Épuration (2016)

 

Après 2 ans d’études et 6 mois de travaux, la nouvelle station d’épuration a été mise en route en juillet 2016.

La société SCIRPE, spécialiste des procédés innovants dans cette filière avait remporté l’appel d’offres.

La partie terrassement-maçonnerie a été sous-traitée à l’entreprise GAUDY de Chorges.

Le procédé d’épuration comprend pour partie un lit filtrant planté de roseaux et pour partie un lit bactérien.












Le montant total des travaux, études comprises, s’élève à 460 000 € HT, qui ont été subventionnés à hauteur de 80% (Agence de l’eau, État, Région, Département). Le reste étant financé par un emprunt auprès de la Caisse d’Épargne.



Sécurisation de la Traversée du Village & Matérialisation d’Emplacements de Stationnement (2016)

Deux plateaux traversants, l’un à l’entrée nord du village, l’autre au niveau de l’école, ont été réalisés par l’entreprise EIFFAGE.

Un sens prioritaire, dans le passage étroit, contribue un peu plus au ralentissement des voitures.

Une barrière de sécurité au sortir de l’école vient canaliser et protéger les enfants.

La question a été posée de savoir pourquoi cette barrière ne se prolongeait pas dans la partie étroite de la route ? Il s’avère que ce système n’avait pas l’aval de la direction des routes départementales, qui demandait la réalisation d’un trottoir aux normes handicapés (1,50 m de large, matériaux de couleur, anti- dérapant, etc). Ce trottoir, très coûteux à réaliser, aurait nécessité de refaire auparavant tous les réseaux enterrés, pour un ensemble de travaux s’élevant à plus de 300 000 euros, ce qui s’est avéré impossible au vu de nos finances. Il a donc été choisi d’opter pour les options qui permettent de « casser » la vitesse des voitures, sachant que, en zone 30, l’ensemble de la chaussée devient « piétons prioritaires ».

Enfin, pour remplacer les 3 places de stationnement perdues, il en a été aménagé 11 autres en face du terrain de pétanque.

Tous ces travaux représentant un montant d’environ 50 000 euros TTC. 

 

Règlementation de la circulation de véhicules à moteurs dans la montagne de Lure :


Elle est interdite sur la zone défrichée du Pas de Jean Richaud. Des panneaux ont été installés, en collaboration avec le bureau de la société de chasse La Madeleine, sur tous chemins donnant accès à cet espace et les gardes fédéraux veilleront à ce que cette loi soit respectée par tous les usagers du massif. Pour le reste du territoire de la Montagne de Lure situé sur la Commune, elle est autorisée seulement sur tout chemin ouvert à la circulation et carrossable.



© 2018 Mairie de Châteauneuf-Val-Saint-Donat (Commission d'Information-Communication)